Sous les oliviers, Glanum

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les ruines l’on peut admirer sont restées invisibles jusqu’en début du 20ème siècle.  À leur place s’étendait un immense champ d’oliviers au milieu duquel était bâti un mas provençal.

La Curie en partie redécouverte et le Forum encore sous terre, recouvert d’un mas.

Si l’on met tant d’années à découvrir ces ruines antiques, c’est parce qu’elles sont recouvertes d’une épaisse couche de colluvions : un mélange de terre, de pierres et de sédiments arrivé avec les torrents d’eau descendus des Alpilles.

Seuls deux édifices avaient échappé à l’ensevelissement : un arc de triomphe, et un mausolée qui sont aujourd’hui visibles de l'autre côté de la route : les Antiques de Glanum.